ASSOCIATION des Amis de la Maternité de Pertuis

 


Notre association réunit des parents et des professionnels qui proposent des activités ou des services, autour de la naissance, pour les usagers qui ont choisi cette maternité où le respect humain s'allie à la sécurité médicale.



L'idée de Catherine Baret -> L'idée de Catherine Baret

  • Catherine Baret Catherine BARET

    En 1977, s'entourant d'une équipe choisie, Catherine Baret a pu mettre en pratique quelques idées qui lui étaient très chères.
  • Portage Portage

    L'enfant est autonome dans ses appren-tissages en étant tout contre son parent.
  • Gymnastique Gymnastique globale

    La gymnastique globale a pour objectif une prise en charge personnelle pour une remise en forme douce et tonique à la fois
  • Massage bébé Massage bébé

    L'enfant est autonome dans ses appren-tissages en étant tout contre son parent.
  • Ronds dans l'eau Ronds dans l'eau

    Séances aquatiques qui se déroulent le jeudi de 12h à 13h à la Piscine Municipale de Pertuis
  • Haptonomie Haptonomie

    Favorise le développement des liens affectifs entre l’enfant, le père et la mère
  • Yoga Yoga

    Adopter une attitude calme et sereine dans sa vie quotidienne pour recevoir avec beaucoup d’amour et d’attention son enfant.
  • Massage maman Massage Maman

    Le massage procure un moment de détente précieux, réduisant l’anxiété souvent présente pendant la grossesse
  • Fleurs de Bach Fleurs de Bach

    les élixirs floraux de Bach peuvent se révéler de précieux compléments d'accompa-gnement pour la future maman et son bébé
  • AAMP A.A.M.P.

    Votre Association !
Connexion
Adhésion

Participer aux activités autour de la naissance proposées par l'association,

 

Soutenir la maternité de Pertuis,

 

Simplement être actif dans la vie de l'association ?

 

Adhésion

 

Adhérez à l'association !

Activités AAMP
Votre avis ?

Questionnaire proposé par l'AAMP autour de la naissance et vos attentes sur  la maternité.

 

Nous vous invitons à le remplir en couple, à y répondre en toute sincérité. Une critique constructive nous permettra de consolider nos atouts et de corriger nos faiblesses.

 

Comment faire ?

 

Questionnaire en ligne


- Haptonomie -
Relation prénatale père-mère-enfant
à travers le contact tactile affectif

CONGES ANNUELS:

colette du 23 juillet au 7 aout

virginie du 10 juillet au 31 aout

 

 

 

HaptonomieDans sa vie intra utérine, le bébé guette ce qui fait sens autour de lui. Communiquer en tant que père et mère avec son bébé, par le toucher, favorise le développement des liens affectifs.

 

Ce langage des mains qui vient du cœur permet d’être ensemble à trois dans un accompagnement jusqu’à la naissance.

 

L’accompagnement pré et post natal haptonomique favorise le développement des liens affectifs entre l’enfant, le père et la mère. Il permet de vivre une relation de tendresse lorsque l’enfant est encore dans le giron de sa mère. Il favorise une naissance naturelle et aide à l’accouchement. Il est une préparation à l’accueil de l’enfant.

 

A l’occasion de chaque rencontre avec l’accompagnant, les parents découvrent comment échanger avec leur enfant en mettant en œuvre le contact psychotactile affectivo-confirmant plein de tendresse et d’amour. Cet échange est ensuite renouvelé et développé à la maison.

 

Ainsi se crée une relation affective qui donne à l’enfant, avant sa naissance, des sentiments d’individualité et de sécurité essentiels pour l’épanouissement de soi.

 

Les séances se déroulent en couple dès le début de la grossesse (jamais après 6 mois).

 

Colette Marion , haptothérapeute : 04 90 07 39 19

 

Virginie Vandenbroucke , accompagnante en hapto pré/post natal : 04 90 09 72 19



Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu. Pour laisser un commentaire vous devez vous identifier sur le site.

sylvie a dit le 25/7/2010 11:01 (modifié le 27/5/2013 17:11)
L’Haptonomie constitue pour nous un émerveillement, une intimité, un partage intense et envoûtant !
Nous avons commencé l’haptonomie au 4ème mois de ma première grossesse. Nous savions, depuis plusieurs années, que nous ferions un tel accompagnement, mais nous ne nous doutions pas de la rencontre unique qui allait se produire avec notre bébé.

Dès la première rencontre avec Virginie, nous avons senti notre fille. Etrangement, elle se blottissait dans le creux de la main de son père. Si il l’invitait dans l’autre main, je la sentais se déplacer vers cette invitation. Quel bonheur de voir sur le visage de mon mari ses yeux qui cherchaient les miens et d’entendre cette phrase que nous prononcions au début avec anxiété : « tu la sens ? Toi aussi tu sens qu’elle se déplace ? » Lentement nous avons pris contact avec notre fille. Ses déplacements, bien que légers, étaient très rapides : elle se lovait tout de suite dans la main de son père. A la fin de cette première heure de prise de contact, nous étions bouleversés car nous ne nous attendions pas à rentrer si facilement en relation avec elle. Le soir, mon mari a remis avec douceur sa main sur mon ventre en lui faisant sentir tout son amour, toute sa disponibilité à l’accueillir et aussitôt elle a manifesté sa présence.
Nous avons rencontré Virginie tous les mois et à chaque fois, nous découvrions de nouvelles sensations, de nouveaux jeux comme celui de la « balançoire » (une fois le bébé blottit dans la main de son père, ce dernier le balançait). Je me souviens que ma fille, pendant deux mois, demandait ce jeu avant toute autre chose. Ensuite, elle est devenue trop grande pour pouvoir s’y livrer. Ma fille, grâce à l’haptonomie, a pu profiter de tout l’espace que mon giron lui proposait.
Outre ces contacts privilégiés et respectueux de notre fille, les séances d’haptonomie nous ont permis aussi d’apprendre à me détendre et par conséquent à détendre mon giron. En outre, je portais ma fille très bas et Virginie nous a montré comment inviter ma fille à monter plus haut.
Lors du 8ème mois, l’accouchement approchant, nous avons appris à continuer d’accompagner notre fille lors du passage difficile et douloureux que constitue un accouchement. Tout simplement, oserais-je dire, lors des contractions, mon mari, ses mains sur mon ventre, guidait notre fille vers le chemin de la sortie. Comme toujours, nous n’étions pas dans la force mais dans un accompagnement, dans une invitation constante mais aussi et surtout dans un échange rassurant, enveloppant pour notre fille lui rappelant que lors de ce chemin douloureux nous étions là à son écoute, tout prés d’elle. En outre, ces enroulements m’ont permis aussi de supporter avec plus de sérénité les contractions et de ne pas me laisser envahir par la douleur.
Cependant l’accouchement a été plus délicat que prévu du fait du mauvais positionnement de ma fille qui s’est retrouvée coincée dans mon bassin. Au bout de plusieurs heures, nous avons téléphoné à Virginie qui est tout de suite venue pour nous aider à trouver des positions adéquates, pour nous rassurer sur nos gestes que nous avions peur de ne plus être tout à fait justes. Grâce à Virginie, qui est restée avec nous pendant plus de 9h (sa présence me rassurait et elle pouvait aussi prendre le relais de mon mari quand la fatigue se faisait trop sentir) et aux sages femmes de la maternité de Pertuis (Cathy et Sylvie formée en haptonomie), j’ai pu éviter de justesse la césarienne. L’haptonomie a été essentielle pour réaliser un accouchement que je voulais le plus naturel possible. En outre, mon mari avait une part réellement active dans ce processus et à la fin, il était autant courbatu que moi !
L’haptonomie ne s’arrête pas à l’accompagnement de la grossesse et de l’accouchement, elle est indispensable ensuite. En effet, nous avons appris à porter notre enfant pour qu’il se sente toujours en sécurité, notamment en le maintenant par sa base. Nous lui avons permis de prendre conscience au plus tôt de son corps. Quelques séances, par la suite, nous ont révélés de nombreux jeux qui faisaient le délice de notre fille. Très rapidement elle s’est sentie à l’aise de son corps et dans ses mouvements.

Je suis actuellement enceinte de mon deuxième enfant. La relation particulière que nous avions nouée grâce à la présence de Virginie, nous a conduit à vouloir renouveler cette expérience. Nous ne nous doutions pas que ce nouvel accompagnement allait se révéler aussi différent.
Nous avons commencé cette fois-ci à 3 mois de grossesse et tout de suite nous avons senti les mouvements furtifs et délicats de notre bébé : il réagissait déjà aux invitations de son père. A 4 mois, nous nous sommes rendus compte qu’il ne se déplaçait pas de la même manière que sa sœur et qu’il avait déjà ses propres particularités. En outre, ces séances nous ont permis de prendre le temps nécessaire pour nous poser quelques instants avec notre nouvel enfant. En effet, nous ne disposons pas du même temps que lors de notre première grossesse. Très rapidement Virginie nous a suggéré d’inviter notre bébé quand nous étions avec notre fille aînée âgée de 19 mois pour que le bébé sente notre amour pour lui mais aussi pour qu’il prenne conscience de la présence de sa grande sœur.
Il m’a fallu subir une amniosynthèse. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, l’haptonomie m’a été d’un grand secours. Lors de l’intervention, j’ai pu inviter mon bébé à se blottir du côté opposé à la piqûre et à se maintenir calme.


L’haptonomie, au cours de mes deux grossesses, s’est révélée être une expérience unique d’échange, d’amour, d’attention, d’écoute et de respect entre le père, la mère et l’enfant à naître. Ce témoignage ne permet pas de rendre compte de tout ce qu’a pu nous apporter l’haptonomie mais j’espère qu’il permettra d’en saisir quelques aspects.

florianjager87 a dit le 10/12/2016 23:12
J'ai lu tout votre commentaire, et franchement, je vais proposer à ma compagne de prendre RDV pour des séances d'haptonomie, aussi bien pour la déstresser que pour communique avec notre bébé. Nous n'en sommes qu'au 2ème mois, mais d'après tout ce que j'ai pû lire, il faut commencer tôt. Merci beaucoup

L'association
Maternité
La visite de la maternité se déroule tous les lundis et samedis à 14h30 sans rendez vous.
 
Il suffit de se rendre dans le hall des consultations de gynécologie-obstétrique en maternité au 1er étage.
 
Un moment pour vous présenter l'équipe, son histoire et son projet. Vous prendrez connaissance de notre organisation et bien sûr pourrez poser toutes vos questions.
 
Cette rencontre d'une heure et demi se terminera par la visite des locaux.
 
Coordonnées hopital